Open Access

Traitements de l’impuissance: Le decalage entre l’offre et la demande

  • J. Buvat1
AndrologieJournal officiel de la Société d’Andrologie de Langue Française1:BF03034263

https://doi.org/10.1007/BF03034263

Resume

Les traitements habituellement offerts aux impuissants sont les psycho et sexothérapies, les auto-injections intracaverneuses, les systèmes à vide et l’implantion de prothèses péniennes. Ces traitements ne répondent pas à l’attente de beaucoup des patients, et leur posent d’importants problèmes. Ce décalage entre l’offre et la demande explique le taux élevé plus de 50 %) de refus de traitement, lequel a probablement des conséquences psychologiques et conjugales importantes. Il est préférable d’offrir des solutions plus nuancées et progressives. Celles-ci peuvent prendre la forme d’une série de consultations combinant une approache médicale d’allure traditionnelle (prescription de médications “symptômatiques” type androgènes, gonadotrophines chorioniques ou yohimbine, et en cas d’échec d’injections intracaverneuses au cabinet de substances vaso-actives) à une approche verbale dont la précédente facilite l’acceptation chez les patients resistant au diagnostic de psychogénicité. En donnant plus de temps au patient pour s’adapter à la réalité en facilitant la prise de conscience des facteurs déterminants sous jacents, et eventuellement en accoutumant au principe des auto-injections, cette approche bimodale augmente le taux d’acceptation et probablement le succès du traitement.

Mots clés

Impuissancetraitementacceptationandrogénothérapiegonadotrophines chrorioniquesyohimbinepsychothérapiesexothérapieauto-injections intracaverneusesinjections intracaverneuses au cabinet

Advertisement