Open Access

Temperature scrotale et fertilite chez le belier

  • R. Mieusset1,
  • P. L. Quintana Casares2,
  • L. G. Sanchez Partida2,
  • S. F. Sowerbutts2,
  • J. L. Zupp2 et
  • B. P. Setchell2
AndrologieJournal officiel de la Société d’andrologie de langue française2:BF03034219

https://doi.org/10.1007/BF03034219

Resume

Une élévation de 2°C de la température scrotale, induite chez le bélier par isolation du scrotum pendant 16h/j sur 21 jours, n’entraine aucune modification du taux de fécondation chez les femelles inséminées avec du sperme congelé recueilli à J4, J15 ou J21. Par contre, 65 jours aprés insémination, le taux de mortalité embryonnaire est augmenté, que le sperme ait été recueilli à J4, J15 ou J21. Outre un effet d’une faible élévation de la température scrotale sur l’épididyme et/ou son contenu, ces résultats montrent qu’il existe une relation entre la qualité des spermatozoïdes et la survie de l’embryon

Mots-clés

Animal température fécondité scrotum mortalité embryonnaire

Advertisement