Open Access

Concentrations sériques en inhibine chez les patients souffrant de varicocèle ou d’autres pathologies testiculaires

  • A. Demoulin1,
  • M. R. Pignon1,
  • D. Gillain1,
  • A. Bauduin1 et
  • L. Paillet1
Andrologie19911:17

DOI: 10.1007/BF03035080

Publication: 1 juin 1991

Resume

L’inhibine, les stéroides gonadiques et les gonadotrophines on été mesurés au niveu serique chez 51 patients présentant soit une varicocèle, d’autres pathologies testiculaires ou un spermogramme. Aucune modification significative des concentrations d’inhibine n’a été observée chez ces patients. De plus, l’inhibine n’est corrélée avec aucun des paramètres étudiés. Donc le dosage de cette hormone, dans les conditions basales, ne permet pas de préciser l’étiopathogénie des altérations testiculaires.

Mots clés

Inhibine varicocèle oligospermie

Advertisement