Open Access

5α-Réductases: Physiologie et pathologie

  • Irène Mowszowicz1, 2,
  • Isabelle Berthaut1,
  • Chidi Mestayer3,
  • Françoise Wright3,
  • Frédérique Kuttenn2 et
  • Pierre Mauvais-Jarvis2
AndrologieJournal officiel de la Société d’Andrologie de Langue Française4:71

DOI: 10.1007/BF03034623

Resume

Les tissus humains contiennent au moins deux isozymes de la 5α-réductase (5α-R), types 1 et 2 qui diffèrent par: leur localisation chromosomique, leur sensibilité aux inhibiteurs, leur expression tissulaire. La 5α-R2 est l’isozyme impliqué dans la différenciation sexuelle et dans le contrôle de la croissance prostatique. Elle est, dans les tissus où elle est androgéno-dépendante (prostate, peau), un amplificateur de l’action des androgènes Les anomalies de la 5α-R2 sont responsables d’insensibilités (pseudohermaphrodisme) ou d’hypersensibilités aux androgènes: hirsutisme idiopathique hyperplasie bénigne de la prostate.

Mots clés

5α-réductase mécanisme d’action des androgènes différenciation sexuelle prostate hirsutisme

Advertisement