Open Access

Impuissance sexuelle iatrogène et responsabilité médicale

  • M. K. Souguir1,
  • B. Ben Hadj Ali2,
  • S. Ben Ammou3 et
  • M. Zemni1
AndrologieJournal officiel de la Société d’Andrologie de Langue Française4:BF03034622

DOI: 10.1007/BF03034622

Resume

Le fondement de la responsabilité médicale est basé sur le principe de la faute, du dommage subi et de l’établissement du lien de causalité entre la faute et le dommage. Les auteurs rapportent un cas clinique observé dans le cadre d’une expertise médicale d’un accident iatrogène (priapisme) secondaire au traitement d’une impuissance psychogène par injection de papavérine en intracaverneux. Ils analysent les fondements de l’éventuel engagement de la responsabilité médicale du médecin traitant. partant de ce cas, les auteurs insistent sur la nécessité d’une évaluation psychologique préalable à tout traitement médicamenteux d’une impuissance psychogène.

Mots-clés

impuissance sexuelle psychogène responsabilité médicale accident iatrogène Papavérine

Advertisement