Open Access

L'andropause

  • H. Lejeune1
AndrologieJournal officiel de la Société d’Andrologie de Langue Française7:66

DOI: 10.1007/BF03034520

Resume

Au cours du vieillissement, une altération de l'axe hypothalamo-hypophysotesticulaire a été identifiée. Une diminution très progressive de la testostérone plasmatique a été mise en évidence, indépendamment de phénomènes pathologiques. Elle est due à une altération testiculaire périphérique, comme le montrent la diminution de la réponse à l'hCG, l'augmentation de la LH, et la diminution du nombre de cellules de Leydig. L'augmentation progressive de la protéine de transport plasmatique des stéroïdes sexuels, la SHBG, explique une diminution encore plus nette de la testostérone biodisponible. Des études précises de la sécrétion gonadotrope montrent l'association à l'altération testiculaire d'une insuffisance gonadotrope relative partielle. Le testicule exocrine subit aussi une altération avec l'âge, avec augmentation de la concentration de FSH, diminution de l'inhibine, du nombre de cellules de Sertoli et de la production de spermatozoïdes. Si l'incidence des perturbations de la sexualité augmente avec le vieillissement, la corrélation entre niveau d'androgènes et sexualité n'apparaît que faible dans les études épidémiologiques, en raison du caractère multifactoriel de la sexualité humaine et de l'existence d'un seuil au-dessus duquel les androgènes n'augmentent plus l'activité sexuelle. La question des risques propres de l'androgénothérapie substitutive de l'hypogonadisme lié à l'âge reste posée. Si un effet positif sur un sensation générale de bien-être et sur la libido et l'absence d'effet néfaste sur les paramètres du métabolisme glucidique et lipidique ont été démontrés dans des études à court terme, le rôle exact des stéroïdes dans la genèse de l'hypertrophie bénigne de la prostate et dans la possible progression de microcarcinomes prostatiques reste méconnu. Des études complémentaires apparaissent nécessaires pour mieux préciser le rapport bénéfices/risques d'une androgénothérapie substitutive à long terme chez l'homme âgé.

Mots clés

andropause vieillissement testicule testostérone

Advertisement